La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

LA CHIROPRATIQUE ET LES ENFANTS

 

 

La chiropratique a un rôle prépondérant dans le traitement du système colonne-bassin du nourrisson, de l'enfant et de l'adolescent. Le système squelettique des jeunes doit être bien équilibré si on veut que leur système nerveux reste sain et que le corps fonctionne normalement.

La période de croissance est déterminante dans le développement de l'enfant, autant sur le plan physiologique que psychologique. La responsabilité du chiropraticien ne se limite donc pas à intervenir pour corriger des anomalies. Il lui incombe aussi de jouer un rôle préventif de premier plan. Il est beaucoup plus facile de prévenir des désordres vertébraux chez les enfants que de les corriger.

 

La croissance et les désordres fonctionnels.

L'intervention chiropratique ne se limite pas seulement à traiter des problèmes articulaires ayant une influence sur le développement du squelette. La colonne vertébrale abritant une grande partie du système nerveux central, le chiropraticien soigne également de nombreuses affections résultant du mauvais fonctionnement du système nerveux.

L'expérience clinique permet de citer de nombreux exemples de désordres fonctionnels qui peuvent être traités avec succès par le chiropraticien. A titre d'exemple, mentionnons l'asthme bronchitique nerveux simple, la constipation, les gastralgies (douleurs à l'estomac), différents types d'énurésie (incontinence urinaire), des troubles nerveux épileptiformes, des vertiges d'origine statique, voir même certaines formes de strabisme.

 

Les problèmes héréditaires.

Un fort pourcentage d'enfants d'âge scolaire n'a jamais subi l'examen permettant d'évaluer leur état de santé vertébral. Pourtant on estime qu'entre l'âge de six et seize ans, deux enfants sur dix présentent des déformations du système colonne-bassin.

Jusqu'à tout récemment, peu d'attention était portée à ces enfants. On considérait ces problèmes comme étant le lot de l'hérédité et, faute de connaissances et de traitements jugés acceptables, on les estimait "normaux".

Il est vrai que l'hérédité est responsable dans certain cas de malformations du système squelette-bassin mais ce n'est pas la cause principale. En fait, elle ne représente qu'un faible pourcentage des causes de déformations. Un très grand nombre de ces malformations est dû à de mauvaises habitudes de maintien du corps, à des accidents mineurs survenus durant l'enfance ou à une mauvaise alimentation.

Les accidents semblent presque toujours sans conséquence puisque les enfants récupèrent rapidement. Mais ils peuvent provoquer des désordres fonctionnels à long terme. Même le nouveau-né n'est pas à l'abri de ce type de blessure. Un accouchement difficile peut entraîner des défectuosités de la mécanique cérébro-spinale qui, à leur tour, pourront causer des problèmes digestifs, comme les coliques, la régurgitation et les vomissements.

 

Le rôle du chiropraticien.

La chiropratique est une thérapeutique qui a fait ses preuves. Le chiropraticien vise la source du problème. On recommande d'amener son enfant au moins deux fois par année chez le chiropraticien. Ces visites de routine ont une valeur préventive incontestable. Plus vite le chiropraticien interviendra, moins grands seront les risques qu'une anomalie, une légère déviation, une scoliose (déviation latérale) ou une cyphose (dos vouté) prennent des proportions alarmantes. Attendre que ces déformations s'aggravent risque de compromettre le bon fonctionnement du système nerveux et de certains autres systèmes ou organes.

 

*** La chiropratique aide votre enfant à grandir normalement ***