La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
 

 

                                                                           TORTICOLIS

 

 

Qui ne connait pas le torticolis, avec ce "port de tête" si caractéristique et si ennuyeux...?

Le torticolis occasionnel.

Le torticolis de type musculaire est occasionnel. Il survient très souvent quand la région du cou est soumise à une condition anormale: longues heures de sommeil passées dans une mauvaise position, mouvement brusque de la tête, éternuement violent, exposition du cou à un courant d’air froid, etc… Ces conditions peuvent provoquer une contraction musculaire soutenue des muscles du cou et causer une douleur pouvant s'étendre jusqu'à l'épaule. Le torticolis de type musculaire est le plus fréquent.

 

Le torticolis chronique.

Il existe un autre type de torticolis. Le torticolis "à répétition". C'est celui dont certaines personnes souffrent durant plusieurs jours et souvent. Ce type particulier de torticolis est souvent d'origine neuro-articulaire. Il peut être causé par une distorsion innée ou chronique de la colonne vertébrale, liée principalement à des dérangements articulaires au niveau du cou. Cette anomalie du fonctionnement des composantes musculaires, ligamentaires ou osseuses de la région cervicale peut aussi être l'origine d'un torticolis chronique.

D'autres causes sont possibles: un choc violent ou de mauvaises habitudes de maintien peuvent en être la cause. Dans ce dernier cas, il faut comprendre qu'une mauvaise posture paraît banale mais, quand elle est fréquente, elle peut avoir des suites fâcheuses. La tension qu'elle exerce constamment sur les articulations cervicales épuise la musculature intervertébrale. L'appareil musculaire est affecté, entraînant des problèmes articulaires. Les filets nerveux rattachés à cette région sont, de ce fait, comprimés et irrités, ce qui engendre une raideur et des douleurs tenaces.

 

L'attention requise.

On comprend facilement que le torticolis chronique demande des soins chiropratiques plus particuliers et plus prolongés que ceux requis par le torticolis "occasionnel". Aussi, un traitement chiropratique précoce est-il souhaitable pour stopper toute complication et pour favoriser un retour rapide à la normale.

Il ne faut pas sous-estimer un torticolis. C'est un désordre de type neuro-musculo-squelettique. C'est donc dire qu'il est relié à des dérangements de la musculature et de la mécanique vertébrale dans la région cervico-dorsale. Toute négligence dans le traitement du torticolis peut engendrer des modifications permanentes de la colonne vertébrale et de la musculature environnante.

A court terme, seule la posture de la tête et du cou peut être affectée mais à plus long terme de nombreux problèmes peuvent survenir: maux de tête, troubles visuels, auditifs, respiratoires, problèmes d'équilibre, engourdissements des bras, bursite, épicondylite, arthrite, arthrose, etc.

La colonne vertébrale et les tissus nerveux qu'elle abrite forment une structure très complexe et très délicate. L'intégrité fonctionnelle du système nerveux est étroitement reliée au bon fonctionnement de la colonne vertébrale.

 

Le rôle du chiropraticien.

L'approche thérapeutique de choix est la thérapie manipulatoire chiropratique.

Elle vise directement la cause du désordre. Il est important de faire corriger rapidement un torticolis par un chiropraticien. Il est le professionnel de la santé apte à intervenir dans ce genre de problème.

Évitez les complications et n'hésitez pas à consulter votre chiropraticien. Il posera un diagnostic et déterminera le traitement requis. Bien souvent, il vous suggérera des exercices pour accélérer la guérison. Confiez-vous à ses soins et suivez ses conseils. Souvent ses traitements apporteront un soulagement immédiat mais il est nécessaire de poursuivre tous les traitements prévus afin d'éviter la réapparition des symptômes.

Par sa formation spécialisée et son expérience clinique, il est en mesure de localiser, d'évaluer et de corriger la plupart des problèmes affectant le cou et la colonne vertébrale. Dans presque tous les cas, le traitement chiropratique s'est révélé le plus rapide et le plus efficace.