La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

LA NÉVRITE SCIATIQUE

 

La névrite sciatique ou sciatalgie est tellement fréquente qu'on la juge souvent aussi banale qu'un rhume. Mais il faudrait la considérer avec plus de sérieux car les conséquences sont importantes lorsqu'elle est mal soignée. La névrite sciatique doit être traitée le plus tôt possible après un diagnostic précis avec des soins bien adaptés.

 

Un diagnostic précis est essentiel.

Le diagnostic établi par le chiropraticien est d'abord basé sur un entretien avec le patient. La douleur est-elle apparue brusquement ou progressivement? Toutes les informations sur la localisation de la douleur, sur son ampleur et sa durée sont indispensables. Puis, le chiropraticien procède à un examen orthopédique et chiropratique, habituellement complété par des radiographies.

Si d'autres examens sont nécessaires, le chiropraticien en fait part à son patient. C'est le cas lorsqu'il veut s'assurer qu'il s'agit bien d'une névrite sciatique et non pas d'une autre affection présentant des symptômes semblables.

Le chiropraticien détermine de cette façon la marche à suivre. S'il s'agit bien d'une névrite sciatique, il en connaît alors très bien l'origine et la gravité, ainsi que le traitement approprié.

 

Un problème articulaire.

Les subluxations lombaires sont responsables de la plupart des sciatalgies. Souvent c'est l'articulation entre la 5e lombaire et le sacrum qui en est responsable; le sacrum est cet os triangulaire situé en arrière au centre du bassin. Cette articulation, (incluant le disque intervertébral) est la plus vulnérable de toute la région lombaire. Elle peut facilement être subluxée et ce dérangement articulaire risque d'irriter une des racines du nerf sciatique.

La douleur sciatique peut alors se propager tout au long des ramifications du nerf sciatique pour atteindre la cuisse, le mollet, le pied et même les orteils. Le nerf sciatique est le plus long nerf du corps humain et la douleur qu'il propage peut être suffisamment forte qu'aucun analgésique en viendra à bout.

 

Plusieurs causes et divers effets.

Une personne peut souffrir d'une névrite sciatique pour diverses raisons. Des traumatismes accumulés dans la région lombaire en sont souvent la cause. Mais un mauvais mouvement du tronc, un effort violent pour soulever quelque chose et même une forte secousse en éternuant peuvent provoquer la sciatalgie. 

La névrite sciatique peut donc s'installer progressivement ou survenir tout d'un coup. Un geste banal peut vous clouer au lit du jour au lendemain. Quand la douleur débute progressivement, elle est faible durant les premiers jours et elle n'apparaît qu'à certaines occasions. Puis la douleur augmente. Elle dure plus longtemps et au bout d'une ou deux semaines elle atteint souvent son sommet.

 

Le rôle du chiropraticien.

Il est très rare qu'une articulation dérangée (ou subluxée) se corrige d'elle même. Le recours au chiropraticien est nécessaire dans la majorité des cas. Le chiropraticien localise d'abord la subluxation qui est à l'origine de la douleur. Il l'ajuste ensuite pour corriger le dérangement vertébral. Le traitement chiropratique élimine ainsi l'irritation du nerf sciatique et la douleur disparaît graduellement. Si vous souffrez de névrite sciatique, faites appel à votre chiropraticien. Le traitement chiropratique est sûr, naturel et efficace.