La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

LA HERNIE DISCALE

 

La colonne vertébrale est formée de vingt-quatre vertèbres reliées les unes aux autres par un disque intervertébral et des ligaments. Ces vertèbres sont mobiles et ce sont les disques intervertébraux qui, jouant un rôle d'amortisseurs, les empêchent de s'entrechoquer. Mais ces disques peuvent s'altérer et subir des lésions. Une des lésions les plus importantes, est la hernie discale.

 

La colonne vertébrale

Les vertèbres sont formées de deux parties principales: le corps vertébral et l'arc postérieur. Le corps vertébral est situé à l'avant. C'est la partie volumineuse de la vertèbre. L'arc postérieur qui protège la moelle épinière est située à l'arrière du corps vertébral. Cette partie se caractérise par de petites saillies osseuses qui relient les vertèbres entre elles en s'accrochant l'une à l'autre tout au long de la colonne. Ce système est renforcé par un réseau ligamentaire solide et complexe.

Le disque intervertébrale est une sorte de coussin situé à l'avant de la vertèbre, entre les corps vertébraux. Il est constitué d'un noyau de substance gélatineuse entouré d'un large anneau fibreux. Cet anneau est solide et bien fixé sur le corps vertébral.

 

La hernie discale

Avec les années, et le plus souvent à l'âge adulte, le disque peut commencer à montrer certains signes de vieillissement: déshydratation du noyau, fissure dans l'anneau, affaissement du disque. Une partie de l'anneau étant innervée, des douleurs plus ou moins fortes peuvent apparaître lors d'un effort important ou d'une trop grande fatigue. Mais il faut souligner que la vitesse de la détérioration discale varie beaucoup d'un individu à l'autre.

La hernie discale survient quand le noyau du disque est tellement comprimé qu'il presse, déchire ou traverse l'anneau fibreux qui l'entoure. Le noyau peut alors une saillie dans le canal rachidien où loge la moelle épinière. Généralement la hernie discale survient dans les étages inférieurs des régions cervicales ou lombaires. Une névrite douloureuse s'en suit.

De nombreuses causes expliquent la hernie discale. La source majeure est la détérioration progressive du disque à cause de son vieillissement ou de certains traumatismes. Mais on constate que des métiers déclenchent cette hernie plus souvent que d'autres. Ces métiers sont ceux qui imposent une surcharge à la colonne vertébrale. Plus précisément ce sont les métiers qui, en plus d'exiger des efforts physiques importants, demandent des types particuliers de mouvement ou de position.

 

Le rôle du chiropraticien

Avant d'entreprendre tout traitement de ce qui apparaît être une hernie discale, le chiropraticien procédera à une série d'examens et fera appel à la radiographie ou à l'imagerie par résonance magnétique.

La plupart des cas diagnostiqués d'hernie discale ou de pseudo hernie discale peuvent être avantageusement traités par la chiropratique. La chiropratique a obtenu jusqu'ici des résultats incontestables  sans avoir recours à l'administration de médicaments anti-inflammatoires, de cortisone ou d'injections de procaïne. Grâce à la chiropratique, un nombre décroissant  des hernies discales nécessitent un recours à la chirurgie.

Mais il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Un dérèglement vertébral passager peut apparaître léger et sans conséquence mais il peut conduire à des problèmes graves et à des complications. Des traitements complexes et prolongés deviennent alors nécessaires. Plusieurs hernies discales seraient évitées si des problèmes latents de la biomécanique vertébrale étaient détectés et corrigés à temps par un chiropraticien.

 

Le chiropraticien par ses traitements chiropratiques facilite le retour à la normale en rétablissant la dynamique de l'ensemble de la colonne vertébrale et réduisant la douleur de l'entorse. Ses traitements sont efficaces et le chiropraticien peut vous suggérer des moyens de prévention éprouvés. Il se fait un devoir de toujours intervenir de façon judicieuse.