La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

L'ENTORSE LOMBAIRE

 

Le bas de la colonne vertébrale, appelé colonne lombaire, est remarquablement flexible et forte compte tenu du poids qu'elle doit supporter et les efforts qui lui sont demandés. Ces efforts s'accompagnent toutefois de nombreux problèmes: la colonne lombaire est fréquemment le lieu de lésions et de traumatismes divers. L'entorse lombaire est le plus fréquent de ces traumatismes.

 

La colonne vertébrale vieillit.

Pendant longtemps, seule la partie osseuse de la colonne vertébrale a retenu l'attention. Les disques intervertébraux et les tissus de soutien étaient négligés malgré leur rôle essentiel dans la mobilité de la colonne et l'amortissement des chocs.

Or, la colonne vertébrale de l'adulte se modifie chaque jour. Elle se tasse et se courbe. Le vieillissement, les mauvaises habitudes de maintien, les traumatismes ou les efforts répétés modifient la dynamique de la colonne. Les disques intervertébraux et les tissus de soutien se détériorent. Ces changements passeraient inaperçus s'ils ne se manifestaient pas fréquemment par des dérangements douloureux comme l'entorse lombaire.

 

Un problème ligamentaire.

Tout le long de la colonne vertébrale, un groupe de muscles et de ligaments parcourent l'avant et l'arrière de la vertébrale. Cette enveloppe ligamentaire est toutefois plus vulnérable dans la colonne lombaire, surtout à la jonction de la dernière vertèbre et du sacrum. Les déplacements vertébraux, liée à une dégénérescence, sont à l'origine de plusieurs entorses lombaires.

L'entorse est mineure quand les ligaments, soumis à une certaine tension, s'étirent ou se tordent légèrement. L'entorse est majeure quand les ligaments se déchirent. Dans le premier cas, la douleur risque d'apparaître après quelques heures seulement. Si l'entorse est majeure, la douleur peut être suffisamment vive pour qu'un simple éternuement ou une quinte de toux deviennent insupportable.

 

Le rôle du chiropraticien.

Il ne faut jamais négliger une entorse lombaire, même mineure: elle peut entraîner, avec le temps, des désordres graves nécessitant des soins chirurgicaux.

Le chiropraticien par ses traitements chiropratiques facilite le retour à la normale en rétablissant la dynamique de l'ensemble de la colonne vertébrale et réduit la douleur de l'entorse. Ses traitements sont efficaces et il peut vous suggérer des moyens de prévention éprouvés. Il se fait un devoir de toujours intervenir de façon judicieuse.